Preloader icon

Jean-Marie Vianney Rurangwa, PhD (Cand.), MA, BA, BA

Coordinateur/ Services de traduction Associé principal de recherche

Canadien d’origine rwandaise, Jean-Marie Vianney Rurangwa est un sociologue, un éducateur et un auteur qui, depuis des décennies, met en lumière les questions sociales et politiques les plus cruciales par le biais de la recherche en sciences sociales. Sa thèse de maîtrise, intitulée La question de l’ethnicité au Rwanda. Idéologie raciste et pouvoir (Presses Académiques Francophones, Saarbrücken) a exploré les origines et les causes du génocide des Tutsis au Rwanda. Ses travaux, salués par la critique et largement étudiés, publiés en France, en Suède, au Mali, au Rwanda et au Canada, comprennent Les identités lourdes à porter, essai littéraire (L’Harmattan), « Lorsque la langue devient une arme prônant la destruction de l’autre : parcours diachronique » (in Le génocide des Tutsi. Rwanda, 1994 : lectures et écritures.  Presses de l’Université Laval), « Afrika, vem är du ? (in Emergencia, Bild Museet, Umea Universitet), son roman Au sortir de l’enfer (L’ Harmattan), son autobiographie Un Rwandais sur les routes de l’exil (L’ Harmattan) et un essai Le génocide des Tutsi expliqué à un étranger(Le figuier/Fest’Africa) Il a également écrit, mis en scène et produit beaucoup de pièces de théâtre dans plusieurs pays et a été boursier du programme international d’écriture de l’Université de l’Iowa. Il parle couramment le français, le kinyarwanda, le kirundi, l’italien et l’anglais, comprend et lit facilement  l’espagnol et le swahili et possède quelques connaissances en allemand.

Doctorant en sociologie (Université d’Ottawa), il a déjà une Maîtrise en sociologie (Université d’Ottawa), une Licence (Bac.) en sociologie (« Pontificia Università Gregoriana » di Roma, Italia) et  une  Licence (Bac.) en Langue et Littérature françaises  (Université du Burundi).